Faites sortir l'accusé

Publié le par Xavier Knoepffler

Re-garde à vue

Depuis 2 ans, les émissions traitant de faits divers se multiplient. Après "le droit de savoir : faits divers" de Charles Villeneuve, revendiqué par lui-même comme la première du genre, (alors qu'au début des années 90 est passée sur Canal+ une série de 72 épisodes intitulée "les grands crimes du XXème siècle") sont apparus "secrets d'actualité" de Laurent Delahousse et "Faites entrer l'accusé" de Christophe Hondelatte, les deux passant le dimanche en deuxième partie de soirée, respectivement sur M6 et France 2.

 

Hondelatte, relateur N°1

L'émission de l'ex-présentateur du journal de 13h est de loin la meilleure, notamment parce qu'elle ne passe que des faits divers jugés (à part l'émission sur Marc Dutrou, qui profitait du battage médiatique au moment de l'ouverture du procès) ou non élucidés, et qu'elle décortique une heure et demie durant un seul fait divers.

Sur toutes les affaires, même la plus connue du public comme celle du petit Gregory, on est surpris à être surpris. Les intervenants ont tous été mélés à l'affaire (avocat des parties civiles, des criminels, journalistes qui ont couvert l'affaire, parents et proches des victimes ou des coupables, voire parfois l'accusé en question)

 

Des airs de film noir

En plus, la forme est aussi jouissive que le fond :

- la musique lancinante aux relents Morriconesques est tirée de la BO du film "le messager", composée par Michel Legrand.

- Les murs du bureau du Commissaire Hondelatte sont tapissés de coupures de presse et d'aggrandissement de photos des victimes et des criminels.

- De nombreux témoins et acteurs du fait divers viennent livrer leurs confidences sur les tenants et les aboutissants de ces affaires dans des décors dignes des films noirs (salle d'interrogatoire tout droit sorti d'un film de Melville arrosée d'une lumière crue, comptoir d'un bar à hôtesses, un quai de la Seine la nuit...),

- Et surtout, c'est collector, Hondelatte se la joue Philip Marlowe en fin d'émission, et endosse, muet, son manteau en cuir noir.

 

une morale implacable

Que penser de cette sur-exploitation des faits divers, à l'heure où le récent succès du téléfilm sur Francis Heaulme vient en résonnance avec celui sur l'affaire Dominici en 2004?

Contrairement aux téléfilms, qui vont pleuvoir à partir de la rentrée, ces documentaires faits par des journalistes nous apprennent beaucoup sur ceux qui font la justice, et comment ils la rende :

Les errances ou la pugnacité des juges d'instruction, les bavures ou les exploits des enquêteurs, la roublardise ou le désolement des avocats, la sévérité ou  le laxisme des juges.

Enfin, ces émissions nous laissent un goût amer dans la bouche. Comme hondelatte, on a envie de prendre son manteau et se barrer de la télé, puisque, souvent, celui qui s'en sort, à la fin, c'est l'accusé. En témoigne l'émission du Dimanche 13 mars.

 

"Le procès de Joël Matencio s'ouvre le 23 août 1981. Il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Deux mois plus tard, il finit par avouer à sa grand-mère l'emplacement du corps d'Olga, qui sera retrouvé dans un bois. Joël Matencio est aujourd'hui libre. Les "Brigades rouges, Groupe 666" n'existent pas.C'est bien lui et lui seul, qui a tué Christian, Muriel et Olga."

 

Tiré du site web de France 2, cette présentation de l'émission Faites entrer l'accusé sur les Brigades Rouges, Groupe 666, nous montre que la "double peine" existe encore, et qu'elle touche essentiellement les victimes : peine de mort pour les victimes, peine de voir leur bourreau condamné à pertétuité sortir après 20 ans de prison. 

 

"Faites entrer l'accusé"; le dimanche sur France 2, en 2ème partie de soirée

"Secrets d'actualité", un dimanche sur 2 sur M6, en 2ème partie de soirée

"Le droit de savoir : Faits divers", le mardi sur TF1, ou juste avant que M6 diffuse son émission quand il s'agit du même sujet.

Publié dans Rendez-vous

Commenter cet article

Tietie007 05/10/2015 17:23

Faites entrer l'accusé est en effet une émission intéressante. Par contre, l'émission consacrée à Christian Ranucci reprend les thèses fantaisistes de Gilles Perrault.

DOLORES 16/12/2014 08:51

hondelatte est tellement un bon conteur que l 'on a envie de tuer sa belle mere pour etre dans faite entrer l 'accusé !!!!!!!!!!!!!!!!!! RIRE

matencio 21/08/2009 19:52

Monsieur,Je n'ai pas été comdamné le 23 Août 1981.Mais le 21 Novembre 1981.J'ai fait  24 ans 1/ 2 de prison pour des crapules en colas blancs qui nous gouvernent, sans avoir  commis le moindre crime dans cette affaire.Alors avant de dire des bêtises, je vous prie de bien vouloir vérifier vos informations tronqués.Lisez donc mes blogs au nouvel observateur pour être fixé.A JOEL MATENCIO titre STACCATOEt aussi a Nicolas Descamino (mon pseudonyme de Poète) a Poésie Classique en Liberté OFFERTE à tous...A l'inverse de cet cavestron et commissaire Bidon Christophe Hondelatte je ne raconte pas de sornettes pour le fric et faire monter  l'audimat.Moi ! je ne fait que dire la vérité, avec preuves à l'appui...

nes 31/01/2008 13:46

je ne sais pas si tu es tjs à la recherche "des grds crimes du xxème sicècle", tu peux en tout cas les trouver en VOD sur le site de vodeo (www.vodeo.tv). C'est du téléchargement légal :)vanessa

suite 30/05/2007 14:58

Il s'agit de CRIME STORIES. L'un des épisodes est passé lundi 28 mai sur Paris première