La 200ème des Mots de minuit : Philippe l'a fait

Publié le par Alain Gillot-Peutêtre

 

Alors que les coachs envahissent la télé (diététicien dans "j'ai décidé de maigrir", nounou dans "Super Nanny", économiste dans "combien ça coûte", décorateur avec les "Queers", avocat dans "Sans aucun doute") il était inévitable que "Les Cahiers de la Télé" succombe à cette mode. Le Coach Potato, car tel est son nom, vous aidera à mieux regarder la télé, car il va plus loin dans l'investigation. Pour vous, il débusquera les choses à voir, et celles qui n'ont pas été vues.

 

 

Leçon N°1 : Regarder une émission culturelle de fin de soirée

 

A 1h30 du matin, il n'y a rien d'autre à faire que dormir. Surtout après une nuit blanche. Et bien non!

Le Coach était sur le point d'éteindre le poste, quand Philippe Lefait, avec ses yeux de chien battu, l'invite à rester, car aujourd'hui, ça n'est pas une émission comme les autres, c'est la 200ème des "Mots de Minuit". (bravo les attachés de presse de France pour la comm', vu que nulle on en a parlé).

Philippe Lefait a prévu du festif pour souffler les bougies : Pierre Pachet, Annie Ernaux et Marc Marie, Badi Assad, Jean Luc Moulène et Georges Vigarello. Rien de moins.

Son thème, c'est du lourd : La libido ! J'imagine la conférence de rédaction pour le choix du thème de la 200ème : 

_"Tu crois pas qu'on dérive dans le commercial?", lui aurait signalé sa collaboratrice,

_"oh, je peux bien me lâcher. C'est la 200ème!" Et effectivement, Philippe Lefait s'est lâché.

 

"Pourquoi avez-vous minci?" Philippe Lefait in la 200ème, le Big DVD

L'émission démarre sur les chapeaux de roue :

- Pierre Pachet nous livre un ouvrage plein de pudeur sur la reconquête du désir après le décès de sa femme. Il nous avouera que même morte sa femme est encore présente avec lui, mais qu'il ne pourrait pas vivre ce qu'il vit actuellement, si elle était physiquement présente. Traduction, pendant 37 ans de mariage, il s'est abstenu de coucher avec toutes les femmes qui se présentaient, alors maintenant que son épouse est morte, il ne se prive pas.

Philippe réveille ensuite les 2 autres invités, pour les amener à réagir sur les propos qu'a tenu le veuf joyeux, comme le veut la tradition de l'émission. Pris de court, le couple compte sur sa capacité à parler pour ne rien dire, et sortira 2, 3 banalités hors sujet (la femme peut-elle aimer tous les hommes?, comment remplacer ce qui a existé...).

- Interlude musical ma foi intéressant que Philippe Lefait résumera ainsi pour faire simple : Badi Assad, une brésilienne très ouverte sur la vie, dans son contenu et ses aspirations! Elle interprêtera en fin d'émission une belle version brésilianisée de "Bachelorette" (de Bjork, pas de M6).

 


P. Lefait :"Drucker a sa Zaza, moi, j'ai ma Saucisse"

 

L'usage du cintre

- Puis c'est au tour de nos deux amis, Annie Ernaux et Marc Marie de parler. Au début, je me suis demandé si l'un était le fils de l'autre. Et bien, non ; ils couchaient ensemble et avaient compilé les meilleures photos de leurs vêtements roulés en boule au pied du lit dans un ouvrage aux Editions Gallimard, "l'usage de la photo". Comme quoi, je ne dois pas désespérer, un jour, moi aussi, je serai à la Pleiade.

Ca a failli tout de suite tourner "Psy show", ou "l'amour en danger", mais heureusement, Philippe avait enfilé son costume de Pierre Richard, en introduisant d'une fort belle manière l'ouvrage des 2 amants désordonnés :

_ "Photos en Noir & Blanc, mais Textes en couleur, belle initiative!

Du tac au tac, l'écrivaine lui répond, désarmante :

_ Non, non, au début, les photos étaient en couleur, mais pour des raisons de coûts d'impression, le livre s'est fait en noir & Blanc."

Aaaah!!! Mystère de la création, par quelles voies tortueuses tu chemines...

Du coup, contrit, Philippe expédie le livre :

_ "Page 23, vous écrivez, j'ai vu son sexe au bas de l'escalier...

_ Je voudrais préciser que la photo n'est pas dans le livre" précise Annie Ernaux. L'honneur de son homme est sauf, même si on se doute que le bougre n'aurait pas forcément été contre. Pour sa part, d'ailleurs, Marc Marie, l'amant, se contentera de lâcher deux piques à destination de sa muse, à savoir :

- "cette oeuvre restera quand bien même l'un de nous mourra", avec 20 ans de moins au compteur, on se doute qu'il ne parie pas trop sur sa mort à lui, et 

- "Tu n'as eu un cancer que pour l'écrire", jolie "boutade" qui nous laisse entrevoir l'état de leur relation une fois leurs corps désemmêlés.

Plus tard, Philippe se hasardera bien à des questions racoleuses "Vous dites, ouvrir son espace d'écriture est plus violent qu'ouvrir son sexe, pourquoi?", mais on sentait bien que le coeur n'y était plus. La machine à Audimat était cassée.

Il expédiera les autres invités, un historien spécialiste du corps dans l'art, et un photographe, dont les oeuvres, originales, vont de la photo de rognures d'ongles, jusqu'à la vidéo d'une personne en train de faire la vaisselle, en passant par 13 photos de prostituées Hollandaises, cuisses et bouches ouvertes. 

Philippe, essoufflé, se dépêchera enfin d'annoncer ses traditionnelles phrases sur la peine de mort aux US et le seuil de pauvreté en France, gimmicks ridicules car tellement décollés du cadre.

 

Philippe fait monter la maïeutique

Que faut-il garder en mémoire de cette émission? Que Philippe Lefait est somme toute un bon accoucheur de la pensée, que les intellectuels ne sont pas si coupés du monde que cela (les préoccupations matérielles des uns et des autres), mais qu'ils sont quand même un peu largués.

Alors, avec l'arrivée de la TNT, on est paradoxalement en droit d'espérer que France 2 ne sera plus autant sous le joug de l'audience, et qu'elle diffusera ces émissions culturelles un peu plus tôt dans la soirée. Plus vues, et donc sous le feu de la critique, elles devront forcément être plus abouties. Au final, elles atteindront plus aisément leur but : diffuser de l'exception culturelle au plus grand nombre.

 

Rediffusé dans la nuit du vendredi au samedi, vers 4h00 sur France2

Commenter cet article

henriot pascal 19/03/2006 22:55

Je ne suis vraiment pas d'accord sur les phrases suivantes : "Philippe, essoufflé, se dépêchera enfin d'annoncer ses traditionnelles phrases sur la peine de mort aux US et le seuil de pauvreté en France, gimmicks ridicules car tellement décollés du cadre."
Heureusement qu'il y a encore des gens comme Philippe Lefait qui disent vraiment quelque chose à la télé, qui prennent vraiment la parole dans les médias pour dénoncer quelque chose. Heureusement qu'il n'y a pas que de sgens qui se gargarisent de faire des commentaires qu'ils pensent pseudo intelligent alors qu'on ne leur a rien demandé