The Shield sort la série policière de sa carapace

Publié le par Xavier Knoepffler

La 3 ème saison de The Shield (nom donné à l'écusson des policiers) s'est achevée ce soir sur Canal+. Il est donc encore temps de tirer un coup de chapeau au foisonnement de cette série ultra réaliste.

Après "Eclair de Lune" et B Willis, après "Urgences" et G Clooney, c'est donc maintenant "The Shield" qui livre à Hollywood sa nouvelle coqueluche en la personne de M Chiklis. Pourtant, sur le papier, rien ne supposait que cette série allait lui ouvrir les portes des blockbusters (il incarne la Chose dans "les 4 fantastiques") :

- un rôle difficile, il est Mackey, un gros bon flic un peu ripou, en tout cas amoral, qui sait négocier avec les gangs d'un quartier de Los Angeles, pour faire avancer les enquêtes et surtout son petit business à lui et son équipe.

- dans un scénario dense, avec des histoires qui s'entremèlent : ici, le personnage principal, c'est le commissariat de quartier,

- autour de personnages secondaires savoureux : Shane, le bras droit de Chiklis qui pense avec sa queue, l'inspecteur Wagenbach un peu autiste, le policier en uniforme croyant qui refoule son homosexualité, ne sont pas franchement le lot quotidien des tvfilms policiers de nos chaînes françaises.

M Chiklis (à gauche : au début des années 90 dans une sitcom, au centre : dans le rôle de Mackey, à droite : la "chose" au cinéma) la célébrité lui a forgé une carapace.

 

Fox : un groupe plébiscité pour ses séries (Xfiles, 24h, Simpsons), conspué pour son traitement de l'actualité (Fox News).

La force de ces séries du type histoire dans l'histoire (genre initié par Xfiles), c'est qu'elles sont consommées d'une manière quasi boulimique, et que l'intrigue, qui laisse le téléspectateur sans recul joue sans cesse avec lui (genre initié par "24h", qui, au nom du chronomètre, nous fait avaler les plus grosses couleuvres scénaristiques) : sur le coup, la moindre réplique, le plus gros des retournements de situation nous font crier au génie. Après, on a un petit peu honte d'y avoir cru, comme lorsqu'on s'est tapé tout seul une tablette de chocolat.

Franchement, vous y avez cru, vous, à ce détournement de 4 millions de dollars, aux règlements de compte entre Shane et un collègue, à Aceveda, obligé de sucer un criminel, à Wangenbach qui s'étrangle un chat, aux 2 enfants autistes de Mackey...

En tout cas, avis aux conducteurs de mule, la saison 4 a démarré aux Etats Unis, Glenn Close est le nouveau chef du plus célèbre flic ripou de la planète, et Shane est muté aux moeurs!!


The Field : une tentative française avortée

Publié dans OtVNIS

Commenter cet article

Mathieu 19/08/2006 19:20

great article

Xavier Knoepffler 16/04/2005 11:28

Ah, enfin quelqu'un qui se souvient de Vic le Viking (en fait, j'avais hésité à en faire le titre de l'article sur The Shield "Vic the King"), mais je trouvais le rapport un peu lointain. Et bien non, en fait, ils agissent au même endroit sur notre mémoire! c'est désormais prouvé grâce à toi, del63)
Pour les épisodes de la série 4, il te reste la série qui la remplace, MI5, pas mal foutue aussi, ou les logiciels de téléchargem...arg, Pascal Nègre m'a eu!

del63 16/04/2005 09:43

Shield, quelle énorme série ! J'ai regardé hier les derniers épisodes de la saison 3, et ça me fait chier d'attendre x mois avant de voir la suite ...
Ca m'a fait une impression que je n'avais plus eu depuis tout petit, quand, les vacances d'été se finissant, je regardais les dessins animés de "croque-vacances". C'était le vendredi, et la semaine suivante c'était la semaine de la rentrée. Fini "croque-vacances" ... Je savais pertinement que ces dessins animés ne repasserait pas avant le prochain été, et ça me rendait mélancolique à pleurer ... Et oui à l'époque il n'y avait que 3 chaines, et pas de magnétoscope.
C'est bizarre à 35 balais de ressentir ça à nouveau :( Surtout pour une série qui n'a pas grand chose à voir avec "Vic le Viking" ou "Satanas et Diabolo" ...
Bon, je m'en vais m'ouvrir une boîte de thon ...